Ohara sort de sa baignade. Elle se secoue

Ohara future chien guide : un été riche en émotion entre mer, piscine et cinéma !

Coucou les amis ! c’est à nouveau Ohara, futur chien guide. Depuis la dernière fois, j’ai encore découvert de nombreuses nouveautés, surprenantes, rafraîchissantes et dépaysantes. C’est qu’avec Pauline, ma famille d’accueil, on ne s’ennuie pas.

Avec la canicule qui s’est abattue ces derniers jours, on avait tous chaud. Chacun sa manière pour se rafraîchir. Pauline, elle, c’est la piscine. Oh un grand bassin d’eau, ça m’attirait vraiment. Je marchais le long du bord, prête à sauter mais Pauline m’a dit non. Ben oui, c’était pas sa piscine mais celle de ses amis. Alors, pas le droit d’y aller. Mais surtout, malgré mon attirance pour l’eau, je dois apprendre à résister car lorsque que je serai grande et chien guide, je ne pourrai pas me jeter à l’eau alors que je suis entrain de guider mon maître déficient visuel. Ça serait drôlement dangereux. Alors dès maintenant, je dois apprendre à me baigner que lorsqu’on m’y autorise. C’était dur de résister mais j’ai réussi ! Du coup, j’ai trouvé une autre technique pour me rafraîchir : rester à l’intérieur de la maison et faire de longue sieste sur le carrelage bien frais !!! Et surtout Pauline ne me sort que le matin ou en fin d’après-midi pour que je ne me brûle pas les coussinets sur le bitume. Et oui, Pauline est très attentionnée et très attentive à mon bien-être alors on ne prend jamais de risque.

Après, nous sommes partis en weekend à Marseille pour rendre visite aux cousins de Pauline. Que d’émotion, j’ai adoré !

Tout abord, nous logions à Arles, donc dans une habitation que je ne connaissais pas. Le propriétaire n’a montré aucune réticence par rapport à ma présence. Malgré les nouvelles odeurs, je n’ai rien détruit. J’ai bien compris qu’on était pas chez nous alors j’ai fait attention pour ne rien abîmer et ne pas faire de bêtises.

A Marseille, j’ai fait mon premier cinéma. Nous les chiens en formation, on a les mêmes droits d’accessibilité que les chiens guides, c’est la loi qui le dit. On peut donc aller partout avec nos familles d’accueil ou nos éducateurs, dans les lieux publics, au restaurants, dans les transports en commun. C’est important qu’on puisse être confronté régulièrement à notre future vie de chien guide. Ainsi, on n’a pas peur des nouvelles situations et on sait rester sage. Le cinéma, quelle expérience ! Avec Pauline et ses cousins, on s’est assis en bas pour sortir rapidement en cas de problème. Tout comme Pauline, je ne savais pas comment j’allais réagir. Mais elle a fait attention au choix du film pour ne pas m’effrayer avec des bruits trop violents comme les explosions, les tirs de fusils… Du coup, on est allé voir Mamamia 2. L’écran est très grand alors quand le film a commencé, cela m’a intriguée. J’ai relevé la tête pour observer. Puis, j’ai regardé Pauline qui était détendue. Pas de danger en vue, j’ai donc pu profiter de la clim du cinéma pour faire ma sieste.

Et puis évidemment, nous avons découvert la mer, le sable et les vagues 🙂 Pauline a appelé l’office du tourisme pour savoir où aller, et on nous a indiqué une plage où les chiens sont autorisés à Portiragnes à côté de Béziers. Comme ça, on ne dérangeait pas les autres personnes. Mais normalement comme vu plus haut, j’ai le droit d’accès à n’importe quelle plage. Mais, malheureusement certaine commune ne respecte pas encore la loi. D’ailleurs, si vous êtes témoin d’un refus, n’oubliez pas de noter l’endroit précis, l’horaire et de prévenir l’association qui se chargera d’adresser un courrier de rappel à loi. La plage était très bien aménagée, avec un “chemin en osier” pour marcher jusqu’à l’eau, parce que le sable bouillant c’est nulle pour mes petites pattes et pour les pieds de Pauline !! La mer était calme mais il y avait quand même quelques petites vaguelettes qui faisaient bouger la surface de l’eau… Bizarre ! Et puis la curiosité a fait que je me suis jetée à l’eau 🙂 J’y suis allée prudemment, toujours avec la longe, et je revenais vite sur le rivage si je n’avais pas “pieds” parce que c’est quand même impressionnant. Pour me rassurer, je m’accrochais à Pauline. Que d’émotion !  Ensuite, j’ai découvert le sable… l’extase pour un chien. J’ai creusé pour trouver des trésors, que vous humains ne pouvez pas comprendre ! ^^

C’était vraiment très chouette et fatigant tout ça. Maintenant on est bien à la maison, on se repose 🙂

Découvrez également ma première fois dans le métro de Toulouse et sur les escalators en cliquant ici !

Ohara au bord de la piscine qui regarde Pauline, sa famille d'accueil, nager
Une piscine, de l’eau, Pauline qui nage, j’irai bien la rejoindre !!
Mais non, je n’ai pas le droit, je dois rester sage !

 

Ohara couchée sur le sol en carrelage à l'ombre
Bon du coup, une sieste sur le carrelage frais à l’ombre pour se raflaraîchir !

 

Ohara se baignant avec Pauline dans la mer
Et hop, une petite baignade dans la mer avec Pauline !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse de messagerie valide.

Menu
Adapter la taille du texte