Ohara et Edith son éducatrice sur le quai du métro

Ohara future chien guide, ma première fois dans le métro !

Après les aventures marseillaises d’Ohara (retrouvez l’article en cliquant ici), retrouvez ces aventures toulousaines !

Le mercredi 1er août, Fanny et Edith, les éducatrices d’Ohara ainsi que Pauline, la famille d’accueil sont parties en centre-ville de Toulouse pour faire découvrir les transports en commun à la petite princesse et notamment le métro.

Fanny nous raconte en détail cette sortie : « Ohara est toujours en phase de découverte au niveau de la ville : le bruit, la foule, les odeurs l’intriguent encore beaucoup. C’est une chienne très courageuse mais pour qu’elle se sente plus à l’aise en ville, nous allons accentuer, au cours des prochaines semaines, sa venue régulière dans le centre-ville de Toulouse. Nous travaillons encore avec la longe qui mesure environ 5 mètres de longueur. La longe est un outil très important durant les phases de découverte. Elle permet au chien de découvrir son environnement et d’affronter les situations stressantes en ayant la possibilité de fuir et de trouver refuge à plusieurs mètres de l’objet ou de la situation oppressante. En cas de peur, Ohara peut donc reculer autant qu’elle le veut et revenir après vers l’élément qui l’a effrayée sans se retrouver bloquée par la longueur de la laisse. Cela évite d’accentuer les craintes du chien. Mais Ohara n’étant pas craintive, nous raccourcissons peu à peu la longe.

Nous arrivons au niveau du métro Jean Jaurès. Première étape à franchir pour arriver au quai du métro : les escalators. Ohara ayant déjà travaillé sur les tapis roulants dans un centre commercial (cf : article en cliquant ici), n’a pas été impressionnée. Les escalators peuvent provoquer une crainte pour certains chiens qui ont une appréhension du vide surtout en descente. Mais Ohara s’est prêtée à l’exercice avec décontraction et facilité. Elle en a pris entre 3 et 4 sans aucun signe d’anxiété. Ce qui l’a impressionné davantage, c’était la foule à la sortie du métro qui se regroupait pour prendre les escalators. Par des encouragements et des récompenses, Ohara a su affronter cette difficulté haut la main.

Lorsque nous sommes arrivés sur le quai du métro, nous nous sommes posés tranquillement pour laisser à Ohara le temps d’observer son environnement. Nous avons laissé passer plusieurs rames de métro pour que Ohara comprennent le fonctionnement : les gens sortent de la rame puis d’autres y montent. Elle s’est montrée une nouvelle fois très curieuse et attentive à ce qu’il se passait. Certains chiens éprouvent beaucoup de stress face au métro. Dans ce cas, nous ne forçons pas l’animal à prendre la rame. Nous revenons à plusieurs reprises sur le quai sans monter dans le métro pour permettre au chien de s’habituer en douceur. Une fois qu’il s’est apaisé, nous l’invitons à y monter. Ohara, n’a montrée aucune inquiétude. Elle est montée du premier coup et s’est couchée calmement sur le sol le temps du trajet. Au début, nous faisons des petits parcours dans le métro (un aller-retour entre deux stations est bien suffisant pour une première fois).

Bravo à Ohara qui a bien géré cette nouvelle situation. La prochaine étape sera la découverte de la gare Matabiau. Nous reviendrons vers vous pour vous le raconter. »

Ohara descend les escalators
Et hop, une descente en escalator !

Ohara assise avec sa famille d'accueil sur le quai du métro
Me voilà sur le quai du métro en compagnie de Pauline, ma famille d’accueil !

Ohara couchée dans me métro toulousain
Dans le métro ! et même pas peur !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse de messagerie valide.

Menu
Adapter la taille du texte