Jean-Baptiste assis avec un chiot labrador sable sur ses genoux

La saga de l’été : témoignages d’éducateurs

Épisode 1 : La pré -éducation avec les familles d’accueil bénévoles

Les éducateurs travaillent en étroite collaboration avec les familles d’accueil, en particulier durant la pré-éducation (de 2 mois au 1 an du chien). Jean-Baptiste, éducateur depuis 10 ans, nous explique cette étape en détail.

” Cette phase est essentielle, car nous apprenons au chien à se sentir à l’aise dans toutes les situations extérieures et à devenir un chien de compagnie idéal à la maison. C’est une grande responsabilité pour les familles, et c’est notre mission de les accompagner à chaque étape du développement du chiot. Des objectifs clairs et précis sont donnés par les éducateurs en fonction de l’âge du chien.

Entre 3 et 5 mois, le chiot est très curieux, mais il peut facilement se faire peur. C’est pourquoi, au moment de la découverte des escalators, de la circulation, du marché couvert ou encore de la gare, je suis présent. J’explique à la famille comment gérer la situation pour qu’elle puisse correctement la reproduire par la suite. Si le chien éprouve des difficultés ou des peurs, nous ne le brusquons pas. Avec la famille, nous travaillons progressivement l’exercice jusqu’à ce que le chien se sente bien.

De 5 mois à 12 mois, le chien commence à effectuer des stages de quelques jours à l’Association auprès de son éducateur. C’est l’apprentissage du box et de la vie en meute. J’en profite également pour réaliser des sorties seul avec le chien et mieux appréhender son tempérament. Avec le regard professionnel, je peux détecter des comportements inappropriés ou des craintes non perçues par la famille. Ensuite avec leur soutien, nous mettons en place un travail adapté pour y remédier.

Durant 2 ans, les familles d’accueil s’investissent pleinement dans leur mission. L’attachement au chien est profond. Nous amenons naturellement et très tôt la question de la séparation. La première année, le chien vient régulièrement passer quelques jours à l’Association ou alors au domicile d’une famille relais pour amener de petites coupures.

La 2ème année, le chien passe toute la semaine à l’Association avec l’éducateur pour apprendre son métier de chien guide et retrouve sa famille d’accueil le week-end ou pendant les vacances. Et surtout, au moment de la remise du chien, un repas est organisé pour que le futur maître et la famille d’accueil puissent se rencontrer, et mieux se connaître. Car il ne faut pas oublier que l’objectif initial consiste à éduquer un chien guide qui accompagnera son futur maître, déficient visuel, durant tous ses trajets en lui assurant une meilleure autonomie dans ses déplacements. “

 

Menu
Adapter la taille du texte