Ohara assise dans l'herbe

Ohara, une nouvelle destinée !

Coucou les amis. C’est moi, Ohara, la petite golden. Vous me suivez depuis que j’ai 2 mois. Ça fait très longtemps que je ne vous ai pas donné de mes nouvelles, mais c’était pour la bonne cause. Souvenez-vous, après un an de pré-éducation auprès de Pauline, ma famille d’accueil, pour apprendre à devenir un bon chien de compagnie et me socialiser à un maximum de situations aussi bien en ville qu’en campagne, l’heure de la rentrée auprès de Fanny, mon éducatrice, était arrivée en septembre 2019. Durant plusieurs mois, j’ai appris les ordres et les situations qui me permettraient de guider une personne déficiente visuelle.

Mais malgré toute ma bonne volonté et les encouragements de Fanny et Pauline, ma grande sensibilité ne m’a pas permis d’aller au bout de mon cursus et de devenir chien guide. J’étais vite oppressée par les bruits autour de moi et faire un trajet me demandait beaucoup trop d’effort. Fanny l’a vite compris. Au vue de mes autres qualités, douceur, affection et relationnel avec l’homme, Fanny et l’Association Chien Guide Grand Sud Ouest se sont rapprochées de l’association les Chiens d’Éveil d’Anjou afin de me réorienter en chien d’assistance.

C’est donc avec un grand plaisir que j’ai fait la connaissance d’Agnès, l’éducatrice des Chiens d’Éveil d’Anjou, le 11 mars 2020 à Angers. Pauline, très engagée dans mon parcours, m’a accompagnée dans ce changement en restant 2 jours auprès de moi. Pauline a pris le temps de me présenter et d’expliquer mon parcours à Agnès.

Après ces 2 jours de rencontre, mon profil a confirmé que j’étais une excellente candidate pour suivre ce nouveau chemin. Le chien d’assistance dit d’éveil est éduqué pour aider au quotidien un enfant ou un adolescent atteint de troubles de développement (Trouble Envahissant du Développement qui correspond en grande partie aux troubles du spectre autistique), trisomie 21, polyhandicap. Par sa présence permanente, il apaise les angoisses, facilite les interactions sociales, aide au développement général (physique, cognitif…). Il s’inscrit dans un projet construit autour de l’enfant au sein de son entourage, dont il favorise le lien et la cohésion familiale.

Ohara avec Raphaël

Après une préparation de 3 mois, j’ai donc fait la connaissance de ma nouvelle famille et de leurs 3 enfants dont Raphaël atteint de troubles autistiques. Je me suis très vite attachée à toute la famille et mon installation s’est déroulée sans aucune difficulté. Aujourd’hui, après 3 mois auprès de Raphaël, notre relation s’est embellie. Sa maman observe que les cris de son fils diminuent d’intensité dès que je m’installe près de lui sur le canapé, de même que les trajets en voiture semblent plus apaisés. Une forme de communication s’est mise en place entre nous deux par des jeux de regard, du partage de friandises, des caresses. Agnès a également observé, lors de ses visites à domicile, que Raphaël parait plus souriant, parfois « coquin » et que je le suis très facilement dans la maison.

Je me sens bien auprès de cette famille et je m’épanouie auprès d’eux. Grâce à Pauline, ma famille d’accueil extraordinaire, Fanny mon éducatrice Chien Guide, Agnès mon éducatrice Chien d’Éveil, aujourd’hui, je suis devenue le compagnon de vie d’un jeune adolescent que ma présence et mon soutien aideront à s’ouvrir plus facilement au monde extérieur. Une belle fierté pour tout le monde ! 

Si vous voulez tout connaître sur l’association les Chiens d’Éveil d’Anjou, n’hésitez pas à aller faire un tour sur leur site internet : https://www.leschiensdeveildanjou.fr/

Prenez soin de vous !

Menu
Adapter la taille du texte