Raya, berger allemand, de face les oreilles bien dressées

Raya : une rentrée studieuse !

Raya est une chienne attachante, proche de l’humain et qui s’adapte à son environnement. Elle poursuit ses apprentissages avec régularité. Ghislaine, sa famille d’accueil et Stéphanie, son éducatrice, sont fières d’elle :

Une belle évolution

Raya évolue bien. Je vais souvent la promener en montagne où elle rencontre des vaches et dernièrement des chevaux. Elle a été impressionnée par ces drôles de grosses bêtes au premier abord, avec son poil qui s’est hérissé au niveau du cou tel un hérisson. Puis, elle s’est posée et leur est passée devant sans en faire cas. Elle n’a pas cherché à les poursuivre ni à leur aboyer dessus.

Ce que je trouve épatant et qui me plaît, c’est qu’elle sait me ramener au point de départ même si nous ne prenons pas le même chemin. La dernière fois, nous avons fait ce petit jeu au niveau du parking du métro. Je lui ai demandé en sortant de la station de me ramener à la voiture. Je l’ai laissé faire et elle m’a effectivement conduite à ma voiture. Hasard ou non, je ne saurai me prononcer. « 
Ghislaine, famille d’accueil de Raya
Vers des situations plus complexes
Après plusieurs semaines de vacances en août, Raya a repris son parcours d’éducation. Comme pour une rentrée des classes, il a fallu qu’elle se remette dans le travail. Cela a été rapide.

Elle a aussi fait de bons progrès. Les escalators, qui, de manière un peu inexpliquée, commençaient à générer une petite crainte avant l’été, sont désormais bien maîtrisés grâce au travail que nous avons mis en place avec sa famille d’accueil. Cette petite « régression » n’est plus qu’un souvenir mais il était important de le retravailler et de ne pas laisser cette appréhension s’installer.

Elle a aussi été placée en famille relai pendant quelques temps durant l’été. En effet, lorsque les familles d’accueil attitrées à un chien ont besoin de le faire garder, l’Association contacte des bénévoles pouvant accueillir les élèves chiens guides temporairement, pendant quelques jours ou quelques semaines. Cela permet davantage de liberté à la famille d’accueil attitrée et au chien de découvrir un nouvel environnement, de s’adapter à une nouvelle personne et de gagner en maturité. Pour Raya, nous avions organisé cette garde temporaire avec une famille qui avait déjà eu un berger allemand. Cela s’est très bien passé.

Dans les semaines qui viennent, nous allons travailler des situations plus complexes avec Raya pour que je puisse m’assurer de la bonne restitution des apprentissages qu’elle maîtrise. Nous allons aussi travailler en campagne de manière plus soutenue.

En campagne, il y a moins de stimulations qu’en ville (bruit, foule, etc.). Cela peut paraître plus simple mais, en réalité, ça ne l’est pas forcément. En effet, si une chose lui inspire de la crainte, la surprend ou attire fortement son attention, elle aura moins de facilité à détourner son attention sur autre chose. En plus, il y a des odeurs très différentes (gibier, animaux non domestiques) qui doivent être apprivoisées.

Nous vous tiendrons bien sûr au courant de ces prochaines étapes. »
Stéphanie, éducatrice de Raya

En images

 

Menu
Adapter la taille du texte