Les étapes d’éducation

Actualités de nos écoles

LES ÉTAPES D’ÉDUCATION

Les futurs chiens guides sont sélectionnés dès leur naissance. Ils doivent être sociables, peu émotifs et proches de l’homme.

Ils sont donc issus d’un réseau des élevages, affilié à la Fédération Française des Associations de Chiens guides d’aveugles, à laquelle nous appartenons également. De manière ponctuelle, nous faisons appel à des éleveurs professionnels.

Tous nos éducateurs sont diplômés et prennent en charge le chien de 2 mois jusqu’à sa retraite. L’éducateur peut ainsi créer un lien privilégié avec l’animal, la famille d’accueil et le maître déficient visuel.

De 2 à 12 mois

La pré-éducation d’un chien guide

A l’âge de 2 mois, le chiot est placé dans une famille d’accueil bénévole qui joue un rôle primordial pour sa socialisation. Elle lui inculque les règles de base : la propreté, la vie en famille, les ordres de rappel et d’obéissance, les habitudes des parcours en ville et des différentes situations de la ville. Un chien guide ne doit pas avoir d’appréhension ou de crainte dans des lieux inconnus, il risquerait de mettre en danger son futur maître.

Chaque éducateur accompagne plusieurs familles d’accueil, dont il suivra le chien tout au long de sa vie. Le rôle de l’éducateur est ici de conseiller, d’orienter et d’accompagner les familles d’accueil dans leur travail de pré-éducation.

De 12 à 22 mois

L’éducation d’un chien guide

Vers 12 mois, le chien passe la semaine à l’association pour apprendre, avec son éducateur, le travail de guidage et d’obéissance. Ils travaillent ensemble sur des trajets en situation réelle (en ville, en campagne, dans le métro, dans les gares, etc.) ou sur une piste d’entrainement réalisée sur le terrain de l’association. Le week end, le chien retourne dans sa famille d’accueil.

L’éducation dure de 6 à 8 mois. Le chien va apprendre à réagir à des situations différentes et à éviter tout obstacle présentant un danger ou une gêne pour son maître : poteaux, étalages de magasins, obstacles en hauteur, voitures sur les trottoirs, passants, faire la recherche d’un siège, d’une porte, d’un escalier etc…

A la fin de son apprentissage, le chien guide passe un certificat d’aptitude. Les yeux bandés (en situation de cécité complète), l’éducateur réalise un parcours qu’il ne connait pas, guidé par le chien qu’il a formé. Pour des raisons de sécurité, il est accompagné par un autre éducateur. Ce dernier pourra également apprécier de manière objective le travail du chien guide. Environ 50 situations différentes sont testées lors du certificat d’aptitude, dont plus de la moitié en ville et le reste sur des parcours en campagne ou des situations d’obéissance (rappel, rapport d’objets, etc.).

Le moment de la remise

Après les essais, la remise est une étape primordiale. C’est une véritable période de transition pour la personne déficiente visuelle et son chien.

Cette période de remise dure deux semaines. La première se déroule dans les locaux de l’association. La deuxième semaine se passe au domicile de la personne. L’éducateur se rend alors sur place.

Durant la remise, l’éducateur joue un rôle important en transmettant le relai à la personne déficiente visuelle et en participant pleinement à la constitution de l’équipe. Le maître et son chien guide sont constamment ensemble pour que s’installe rapidement une relation technique et affective. L’éducateur apprend au maître à communiquer avec son chien, à être à son écoute, à ressentir correctement ses mouvements, à comprendre et interpréter ses initiatives.

La deuxième semaine, le travail avec l’éducateur se fait essentiellement sur des trajets connus et quotidiens. Le maître peut ainsi faire découvrir son cadre de vie à son nouveau compagnon. Dans les derniers jours, l’éducateur suit le maître et son chien à distance pour permettre la mise en confiance mutuelle et pour contribuer à la prise d’autonomie de l’équipe.

L’éducateur est à la disposition du maître pour toute question ou besoin de renseignement après les deux semaines, mais, d’une manière générale, la complicité devient très forte au bout de quelques mois.

Le suivi

Le suivi de l’équipe maître-chien guide

Tout au long de son existence, l’équipe maître-chien guide est accompagnée par l’association. Des suivis réguliers sont assurés par l’éducateur du chien : 2 mois, 6 mois et un an après la remise, puis tous les deux ans minimum, si tout se passe bien.

A tout moment, le maître peut solliciter l’association et l’éducateur de son chien guide pour un suivi supplémentaire ou une aide particulière.

Après 10 ans

La retraite du chien guide

Après une dizaine d’années de bons et loyaux services, le chien cesse de guider son maître. On parle de « retraite ».

Le maître déficient visuel a la possibilité de garder son chien guide retraité auprès de lui et d’accueillir un nouveau chien guide. Si pour des raisons personnelles, le maître n’a pas la possibilité d’avoir deux chiens à son domicile (manque d’espace, lieu d’habitation inadapté pour un chien vieillissant), nous chercherons avec l’aide de son maître, une famille d’adoption respectant les critères nécessaires au bien-être de l’animal (jardin, très grande disponibilité pour ne pas laisser le chien seul, domicile sans escalier…). La famille d’adoption peut être une personne de l’entourage de son maître déficient visuel, la famille d’accueil qui s’est occupée de l’éducation du chien ou encore une famille qui nous a fait part de son souhait d’adopter un chien guide retraité et respectant les critères précédemment énoncés.

Aucun de nos chiens n’est abandonné ou vendu et nous sommes très vigilants à leur bien-être.

Le chien guide est remis gratuitement aux personnes non-voyantes et malvoyantes.

Menu
Adapter la taille du texte