Comment aborder une équipe maître et chien guide

Actualités de nos écoles

COMMENT ABORDER UNE ÉQUIPE MAÎTRE ET CHIEN GUIDE ?

A Toulouse, Montpellier, Pau, Montauban ou Biarritz, etc., il vous arrive peut être de croiser des personnes déficientes visuelles avec un chien guide remis par notre Association. Une petite vidéo de nos collègues norvégiens vous explique avec humour l’importance de laisser tranquille un chien guide qui porte son harnais.

Quelques attitudes et bons réflexes sont à connaître pour faciliter le travail de cette équipe et ne pas risquer de la mettre en danger :

Ne pas intervenir sans l’accord de la personne
Ne pas appeler le chien guide pour attirer son attention
Ne pas proposer à manger à un chien guide
Ne pas caresser un chien guide sans accord préalable du maître
Ne pas laisser votre propre chien, ou tout autre animal, perturber un chien guide
Ne pas intervenir sans l’accord de la personne

Une personne déficiente visuelle avec un chien guide est autonome. Cependant, il peut lui arriver d’être passagèrement désorientée ou d’avoir besoin de l’aide d’un passant. Dans ce cas, il vous faut toujours poser la question au maître avant d’intervenir.

De même, il n’est pas nécessaire de parler très fort ou de crier, si la personne ne vous voit pas elle peut vous entendre.

Ne pas appeler le chien guide pour attirer son attention

Un chien guide au harnais est un chien au travail. Il a besoin de concentration et de pouvoir focaliser son attention sur le déplacement avec son maître. En l’appelant, ou en sollicitant son attention (bruits, signes, claquements de langues, etc.), vous risquer de perturber cette équipe et de la mettre en danger.

Ne pas proposer à manger à un chien guide

Les chiens, notamment les Labradors, sont très gourmands. Le nourrir c’est l’attirer, mais c’est aussi perturber son régime alimentaire.
En cédant à un réflexe courant consistant à croire qu’un chien a faim parce que son regard vous semble implorant, ou tout simplement en pensant lui faire plaisir avec une friandise, vous risquer de perturber le régime alimentaire d’un chien guide. En effet, comme un sportif par exemple, le chien guide a une alimentation spécifiquement dosée en qualité et en quantité.

Ne pas caresser un chien guide sans accord préalable du maître

Le maître et son chien guide utilisent différents moyens pour communiquer. La voix est importante bien sûr, pour donner les ordres de direction (tout droit, à gauche, à droite), pour demander au chien de rechercher un siège, un bouton de passage pour piétons, les escaliers, etc. Mais tout ce qui est non-verbal joue également un rôle important, comme les intonations, les caresses ou les récompenses.

Ne pas laisser votre propre chien, ou tout autre animal, perturber un chien guide

Ne laissez pas votre animal, libre ou en laisse, aller sentir un chien guide. S’il est trop insistant, veillez à ce qu’il laisse le trajet de l’équipe se dérouler normalement.

Si votre chien s’approche tout de même du chien guide, prévenez son maître. En effet, la personne déficiente visuelle sent la présence d’un autre animal grâce à l’attitude de son chien guide. N’hésitez donc pas à l’informer que vous êtes là et que vous tenez votre animal en laisse, cela la rassurera et lui permettra de donner l’ordre correspondant à son chien.

S’adresser au maître

Dans toute situation, il est important de s’adresser au maître, de lui poser la question ou de lui proposer directement votre aide. Le chien guide est un formidable vecteur de lien social, mais la présence et l’attrait pour un animal extraordinaire ne doit pas faire oublier le maître qui, lui aussi, peut s’avérer être une personne tout aussi exceptionnelle !

Menu
Adapter la taille du texte