Les étapes pour avoir un chien guide

Actualités de nos écoles

une équipe maître/chien guide qui prend la pose pour la photo

LES ÉTAPES POUR AVOIR UN CHIEN GUIDE

Le chien guide apporte une meilleure fluidité, un confort et davantage de sécurité dans les déplacements d’une personne déficiente visuelle. C’est aussi un facteur d’intégration sociale pour les personnes non ou malvoyantes.

La demande d’un chien guide s’organise en plusieurs étapes. Pour chacune d’elle, l’équipe de notre association est à votre disposition et vous accompagne.

Vous souhaitez obtenir un chien guide ?
LES ETAPES
Faire connaissance

Faire connaissance

La première prise de contact avec l’association peut se faire par téléphone ou par courrier de la personne.
Le chargé de mission Déficience visuelle et Locomotion vous donnera toutes les informations et répondra à vos questions.
Vous pouvez le joindre au 05 61 80 68 01

Le dossier
La constitution du dossier

Le dossier comporte plusieurs volets : état-civil, situation de famille, données médicale, cadre de vie…

La réalisation du dossier n’est pas seulement administrative. Pour l’association, c’est également l’occasion de prendre contact avec la personne, d’échanger et de mettre en place une relation plus personnelle. Un instructeur en locomotion se rend au domicile de la personne pour renseigner ensemble certaines parties du dossier, une sortie est réalisée pour mieux percevoir le degré d’autonomie, les capacités de déplacement et la connaissance de l’environnement de la personne, trois critères très importants.

Le stage de bilan
Un stage de deux jours pour confirmer la demande

Une fois le dossier finalisé, la personne déficiente visuelle est accueillie à l’association durant 2 jours. Ses repas et son hébergement sont pris en charge par l’association. Ces deux jours constituent un moment privilégié d’échange et de construction commune du projet de chien guide.

Le candidat rencontre les différents membres de l’équipe : éducateurs, instructeur en locomotion, psychologue. Il effectue plusieurs sorties avec des chiens guides différents, sous la conduite et la surveillance de l’éducateur. Un bilan avec l’instructeur en locomotion permet de mieux connaître ses capacités de déplacement et, éventuellement de mettre en place des séances de renforcement.

De son côté, la personne non-voyante ou malvoyante peut poser toutes les questions souhaitées. Elle peut faire part de ses interrogations, en discuter. Pour des personnes n’ayant jamais eu de chien de compagnie, c’est aussi l’occasion de mieux connaître l’animal et de se familiariser avec lui.

L'attribution
L’attribution

Après concertation de l’équipe pluridisciplinaire, la Directrice Technique donne réponse au demandeur. Sa demande peut être acceptée, ajournée (si un accompagnement en locomotion ou en connaissance canine est nécessaire) ou refusée. En cas de refus, des solutions complémentaires peuvent être proposées. Un refus sera toujours motivé.

Du côté des éducateurs, grâce au échanges et aux sorties réalisées, l’équipe peut esquisser le profil de chien correspondant au mieux aux besoins et aux activités de la personne : la race, le caractère, l’obéissance et surtout la vitesse de marche.

Lorsque l’équipe pense avoir trouvé la bonne adéquation entre un maître et un animal, plusieurs essais sont programmés. Le chien est également laissé en garde à la personne pendant plusieurs jours pour tester le chien dans l’environnement familial.

La remise
La remise du chien guide

Véritable période de transition, la remise du chien guide est une étape primordiale.

Cette période de remise dure deux semaines. La première se déroule dans les locaux de l’association. Un salarié de l’association a pour mission d’accueillir la personne dans les meilleures conditions. La deuxième semaine se passe au domicile de la personne. L’éducateur se rend alors sur place.

Durant la remise, l’éducateur joue un rôle important en transmettant le relai à la personne déficiente visuelle et en participant pleinement à la constitution de l’équipe. Le maître et son chien guide sont constamment ensemble pour que s’installe rapidement une relation technique et affective. L’éducateur apprend au maître à communiquer avec son chien, à être à son écoute, à ressentir correctement ses mouvements, à comprendre et interpréter ses initiatives.

La deuxième semaine, le travail avec l’éducateur se fait essentiellement sur des trajets connus et quotidiens. Le maître peut ainsi faire découvrir son cadre de vie à son nouveau compagnon.

Les derniers jours, l’éducateur suit le maître et son chien à distance pour permettre la mise en confiance mutuelle et pour contribuer à la prise d’autonomie de l’équipe.

Le suivi et le renouvellement
Le suivi et le renouvellement

Tout au long de son existence, l’équipe maître-chien guide est accompagnée par l’association. Des suivis réguliers sont assurés par l’éducateur du chien : 2 mois, 6 mois et un an après la remise, puis tous les deux ans minimum, si tout se passe bien.

A tout moment, le maître peut solliciter l’association et l’éducateur de son chien guide pour un suivi supplémentaire ou une aide particulière.

A partir des 8 ans du chien, des rendez-vous plus rapprochés vont avoir lieu avec l’instructeur en locomotion et l’éducateur afin de préparer la retraite du chien et un éventuellement renouvellement de la demande par le maître.

Le chien guide est remis gratuitement aux personnes non-voyantes et malvoyantes.

Menu
Adapter la taille du texte