Témoignage de nos maîtres sourdaveugles

Actualités de nos écoles

Arminda et Mana, son chien guide écouteurien guide écouteur.

Témoignage de nos maîtres sourdaveugles

Un projet devenu réalité

Arminda est atteinte du syndrome de Usher et fait équipe avec Mana, le 1er chien guide écouteur remis par notre Association

« Je suis née sourde et ce n’est qu’en 1995 que j’ai été diagnostiquée Usher. Cette maladie reste encore méconnue. Durant mes déplacements, les gens ne m’identifient pas comme malvoyante ET sourde et cela crée régulièrement des incompréhensions et des problèmes de communication. De même, les déplacements de nuit me sont très difficiles et me demandent beaucoup d’énergie. Je me mets alors en danger et c’est pour cela que j’ai arrêté de me déplacer avec la canne blanche lorsque la luminosité est trop faible. À la maison, il existe des aides lumineuses pour me signaler que l’on sonne à la porte. Mais selon mon degré de fatigue, je ne les vois pas. Puis un jour, j’ai découvert un reportage sur les chiens guides écouteurs au Canada. Accompagnée par le SAVS* Iris, j’ai déposé ma candidature, mais n’étant pas de nationalité canadienne, ma demande a été refusée. En 2017, j’ai effectué un séjour à l’ARAMAV** pour améliorer mes techniques de déplacements. C’est à cette occasion que j’ai rencontré l’Association Chiens Guides Grand Sud Ouest qui réalisait une sensibilisation au chien guide. J’ai donc pu échanger avec Damien, éducateur, sur l’absolu nécessité de trouver des solutions adaptées à la surdicécité et notamment au besoin de communiquer en langue des signes tactiles. A la suite de cette rencontre, j’ai déposé ma demande de chien guide écouteur à l’Association Chien Guide Grand Sud Ouest.

Arminda et Mana, son chien guide écouteur

Le chemin a été long avant l’arrivée de Mana, mais Damien partait de zéro. Il a fallu former Mana au guidage en extérieur et lui apprendre à réagir aux ordres de manière gestuelle et non de manière verbale. Damien lui a appris également à répondre aux différents sons de la maison nécessaire à mes besoins : sonnette de porte, sonnerie du four et du réveil et à me prévenir lorsque quelqu’un m’appelle. Aujourd’hui, Mana m’accompagne partout. Avec elle à mes côtés, je me fatigue moins vite qu’avec la canne blanche et je me sens plus en sécurité tant à l’extérieur que chez moi. Il existe une vraie relation d’affection, de complicité et de réconfort entre nous. Et grâce au harnais sur lequel j’ai fait ajouter le logo de la surdicécité, je suis reconnue comme personne sourde et malvoyante et cela facilite mes relations avec les autres personnes. »

Une accessibilité retrouvée

Merhdine est atteint du syndrome de Usher type 1 (sourd et malvoyant). Sa rencontre avec Nelson, son chien guide écouteur, lui a changé la vie :

Merhdine et Nelson marchant sur un trottoir

« Avant l’arrivée de Nelson, je dépendais de mon entourage et de mes amis pour me déplacer et communiquer avec les autres. Cela me gênait. La canne blanche m’aidait, mais j’avais des problèmes importants d’équilibre. Lorsque Nelson est rentré dans ma vie en juillet 2020, je me suis senti libre. Je pouvais me déplacer seul et avec son soutien, mes problèmes d’équilibre se sont apaisés. Il m’indique les obstacles sur mon trajet et, par exemple, il me prévient lorsque des personnes m’interpellent, car il reconnaît très bien mon prénom. Dans ce cas, il s’approche de moi, pose sa truffe sur mes genoux et me conduit à la personne. De même lorsqu’on sonne chez moi et il me prévient des bruits forts. Il va facilement vers les autres et cela m’encourage à faire de même. Mes amis l’ont vite adopté ! Nelson et moi sommes une équipe très complice. On veille l’un sur l’autre et nous nous entendons très bien. Nous communiquons facilement par la gestuelle et par la Langue des Signes Française. C’est un bonheur au quotidien »

Des chiens guides écouteurs épanouis

Alain est le maître malvoyant et sourd de Nice, une équipe complice et fusionnelle.

« Nice m’accompagne partout aussi bien durant mes rendez-vous que durant mes vacances en Belgique. Nous partageons également la même passion pour la plage et la baignade. Nice est une chienne merveilleuse, pétillante et très à l’écoute. Lorsque je fais tomber quelque chose, elle part me le ramasser et me prévient en me tapotant avec sa truffe. Je suis ami également avec Valentine, sa famille d’accueil, qui est devenue vétérinaire. Aujourd’hui, c’est elle qui va prendre le relai dans les suivis santé de Nice. Valentine a également une jeune berger australien prénommée Peanuts. Nice adore jouer avec elle, c’est un régal de les voir courir partout. 

Dans 13 mois je vais avoir 80 ans… En plus de ma surdité et de ma malvoyance, j’ai quelques problèmes de santé. Alors j’ai décidé de préparer mon avenir dans une structure adaptée. Dans quelques mois, Nice pourra habiter avec moi dans un accueillant EHPAD de La Croix-Rouge Française. Depuis 3 mois, Nice m’y accompagne déjà pour rendre visite à une dame sourde autiste qui réside dans cet établissement. Le personnel et les résidents adorent Nice. Elle reçoit de nombreuses caresses. Elle a déjà un copain chien là-bas, car la SPA donne un chien ou un chat aux résidents qui le souhaitent. »

Alain et Nice, son chien guide écouteur, jouant sur la plage
Menu
Adapter la taille du texte